NOTRE HISTOIRE

Depuis 1985, la Maison de Job a aidé plus de 5 000 personnes démunies aux prises avec des problèmes de dépendance. Créée à l’initiative des Sœurs de la Charité pour aider les plus pauvres et les alcooliques dans le besoin, cette belle histoire de solidarité se prolonge dans le temps et la Maison de Job continue sans cesse d’améliorer ses services et de s’adapter aux besoins de ses résidents.

Historique


1978

Le «puits de Jacob» est fondé par des membres A.A. Il s’agit de lieux de rencontre où sont accueillies les personnes qui souffrent en raison de problèmes d’alcoolisme, d’échecs financiers ou conjugaux ou toute autre cause.


1980

Les Sœurs de la Charité mettent sur pied une soupe populaire avec des collaborateurs et servent 300 repas par jour. On constate qu’il y a des alcooliques dans le besoin.


1982

Ouverture de la Maison « Le Samaritain » où les alcooliques peuvent loger avec un accompagnateur


1985

Achat d’une terre avec une étable le long de la route Ste-Geneviève. Naissance de la Maison de Job


1987

Ouverture d’une Maison de réinsertion sociale sur la rue Lockwell


1988

Les premières femmes sont accueillies à la Maison de Job et la Maison de réinsertion sociale Job II déménage à Charlesbourg.


2003

Les deux services sont regroupés sur la rue de l’Hôpital à Lorretteville


2010

La Maison de Job obtient sa certification du ministère de la Santé et des Services sociaux.